Vers 15h30, le puéril est sorti du port à la nage. La mer étant agitée, il a dut se reprendre à plusieurs fois avant de décoller. L’aventure des deux puérils au nid s’est terminée, aujourd’hui ils seront livrés à eux-même en pleine mer.

 

Je ne suis venu que le 24 août, vers 13h30, constatant de son absence. C’est en rentrant chez moi que j’ai réalisé que je ne les reverrais plus, ou peut-être en pleine mer. J’ai passé 7 mois avec ces deux couples de Fous de Bassan, 5 mois avec les puérils, c’est avec un pincement au cœur mais beaucoup de joie que cette aventure se termine.

 

Merci à Claude et Bernadette, sans qui cette aventure n’aurait jamais existé, à la Capitainerie du Port de Carry-le-Rouet, et aux plaisanciers du Ponton la Dorade.

Fou de Bassan puéril au large de la Méditerranée – 25 avril 2012, La Grande-Motte